Imprimer

Informations générales sur les cartes de coaches/brevets pour la saison 2018-2019.

(Reçues de Marc Cloes, Responsable de la formation des entraîneurs de la FVWB, par courriel le 27 mai 2018)

 

Cartes exigées en fonction du niveau de l’équipe coachée (décision du CA de ex-AIF, en juin 2017)

 

-          1ère saison de coaching chez les jeunes et/ou dans la division provinciale la plus basse è Carte Basic (2x2h de formation en ligne à effectuer avant l’obtention de la carte, sera réalisée avec la collaboration d’un référent, dans un club de sa région pour la première partie, à domicile pour la seconde – les modalités devraient être proposées pendant l’été).

-          Coaching chez les jeunes et/ou dans la division provinciale la plus basse (au-delà de la 1ère saison) è Carte D (Animateur Volley-ball : 16h – dont les 4 de la formation Basic). Les anciens porteurs d’une carte X pourront bénéficier d’une dérogation pour la saison 18-19.

-          Coaching jusqu’en 1ère provinciale è Carte C (Moniteur Sportif Initiateur Volley-ball : cours généraux ADEPS + module 1er soins en milieu sportif + cours spécifiques – dont les 16h de la formation Animateur, pour l’option Jeunes).

-          Coaching en 3ème et 2ème nationales è Carte B (Moniteur Sportif Educateur : cours généraux ADEPS + cours spécifiques).

-          Coaching en FRBVB è Carte A (Moniteur Sportif Entraîneur : cours généraux + cours spécifiques, qui doivent encore être actualisés par rapport aux exigences de l’ADEPS).

 

Quel type de carte de coach est-il nécessaire en fonction du niveau de compétition ?  (décision du CA de ex-AIF, en juin 2017)

 

-          Pour obtenir une carte de coach, les entraîneurs doivent avoir acquis un certain nombre de points de formation. En raison des changements apportés au règlement, Il semble opportun de rappeler certaines informations qui ont été partagées tout au long de la saison écoulée (une certaine confusion a d’ailleurs été introduite par le dernier n° des VB-Coaches-News). Beaucoup d’inquiétude semble agiter les entraîneurs en cette fin de saison et les explications ci-dessous devraient apaiser tout le monde. En effet, alors que certains considèrent que le système de formation qui a été mis en place il y a un an s’avère pénalisant, la lecture de ce qui suit devrait au contraire démontrer que tout le monde y gagnera. Cela contribuera à améliorer la qualité du travail que tout le monde souhaite pour les joueuses et joueurs qui nous font confiance. Veuillez donc lire attentivement ce qui suit :

 

·         En application du règlement encore en vigueur en 17-18, tous les coaches devaient obtenir un certain nombre de points de formation au cours de la saison, en fonction de leur niveau (nombre de points croissant en fonction du niveau de la carte) :

o   Cartes X/D – 0 point !

o   Carte C – 5 points obtenus en 17-18

o   Carte C1 – 10 points obtenus en 17-18

o   Carte B – 20 points accumulés pendant les saisons 16-17 et 17-18

o   Carte A – 20 points accumulés pendant les saisons 16-17 et 17-18

·         S’ils ont obtenu le nombre de points qui était exigé au cours de la saison 17-18, les coaches pourront donc automatiquement recevoir leur carte de coach pour 18-19 (les anciens X et les D ne doivent donc même pas avoir de points de formation, ce qui est pour le moins étrange et illogique, tout le monde pourra en convenir !). Si ce n’est pas le cas, pour se mettre en ordre, il leur faudra participer à des activités de formation qui seront proposées d’ici le début de la saison prochaine par la CFEVB ou à d’autres activités qui seraient validées par la CFEVB.

·         Un entraîneur C, C1, B ou A qui n’aurait pas eu de carte de coach au cours de la saison 17-18 ne sera pas soumis à cette contrainte.

·         Conformément au règlement voté en juin 2017, prenant cours avec le début de la saison 18-19, tous les entraîneurs perdront automatiquement 10 points de formation à la date du 31 mai 2019.

·         Pour obtenir une carte de coach pour la saison 19-20, leur crédit ‘points de formation’ devra être d’au-moins 10 points. Cela signifie qu’ils vont devoir faire des ‘réserves’ pendant la saison à venir en participant à diverses formations initiales et/ou continues.

·         Toutefois, si, le 31 mai 2018, les coaches perdent le nombre de points qu’ils devaient acquérir au cours de la 17-18, ils conservent naturellement ceux qu’ils auraient en surplus. Exemple : un coach C devait avoir accumulé 5 points. Il a participé à un clinic dont les 5 points ont été validés (key points acceptés) et il a passé les examens des cours généraux ADEPS du niveau Educateur et a donc obtenu 15 points. A ce jour, il a donc un crédit de 20 points. Le 31 mai 2018, il va en perdre 5 (ancien règlement) => il lui en restera donc 15 pour débuter la saison 18-19. A la fin de celle-ci, s’il ne participe à aucune activité, il perdra automatiquement 10 points et il lui en restera encore 5. Cela ne sera pas suffisant pour recevoir sa carte de coach pour 19-20. En revanche, s’il a assisté à un entraînement ouvert et que ses ‘key-points’ ont été acceptés, il aura donc ajouté 5 points de formation à ceux qui lui restaient. Les 10 points nécessaires pour commencer la saison 19-20 seront donc bien disponibles.

·         Actuellement, Mme Sepp (Responsable administrative de la CFEVB) tient le relevé des points de formation de tous les entraîneurs. Le changement de système informatique lui complique la tâche mais les entraîneurs ne seront évidemment pas lésés.

 

Comment gagner des points de formation ?  (décision du CA de ex-AIF, en juin 2017)

 

·         En concrétisant des formations initiales

o   Brevet Animateur = 10 points

o   Cours généraux Moniteur Sportif Initiateur = 15 points

o   Cours spécifiques Moniteur Sportif Initiateur = 15 points

o   Cours généraux Moniteur Sportif Educateur = 20 points

o   Cours spécifiques Moniteur Sportif Educateur = 20 points

o   Cours généraux Moniteur Sportif Entraîneur = 25 points

o   Cours spécifiques Moniteur Sportif Entraîneur = 25 points

·         En concrétisant des formations continues

o   Clinics, conférences, colloques, séminaires proposés par la CFEVB = 5 à 10 points (en fonction des informations fournies)

o   Autres activités proposées par les entraîneurs et validées anticipativement par la CFEVB = 5 à 10 points (en fonction des conditions fixées)

o   En participant à des modules de formation initiale qui n’ont pas été suivis dans les 5 années qui précèdent = 5 à 10 points (en fonction des conditions fixées)

 

Comment les points de formation continue sont-ils validés par la CFEVB ?

 

-          Depuis le début de la saison 17-18, les points de formation continue ne sont plus octroyés automatiquement sur simple présentation d’une attestation de participation. Les coaches sont en effet invités à soumettre à la CFEVB un document qui a été appelé ‘key-points’, dans lequel ils/elles expliquent comment ils/elles vont exploiter ce qui a été proposé dans l’activité suivies. Ce changement dans les habitudes fait lui aussi débat. Il nous a donc semblé nécessaire de rappeler les principes et justifications de cette approche :

 

·         Chaque activité de formation rapportant des points, il est logique de considérer qu’elle est certifiée ; cela implique qu’une certification ne peut pas être accordée sans qu’un contrôle minimum de l’acquis soit organisé.

·         Apprendre à réfléchir est un des objectifs que tout entraineur poursuit avec ses joueurs/joueuses ; il semble dès lors pertinents que les entraîneurs s’engagent eux-aussi dans ce processus réflexif au sujet de leur pratique.

·         L’exercice réflexif qui est maintenant demandé aux coaches fait donc partie intégrante de l’activité de formation ; ce n’est pas quelque chose qui vient s’ajouter à cette dernière !

·         Synthétiser ce que l’on a vu/entendu permet de structurer les idées qui ont été collectées lors de la formation pour favoriser la formalisation d’un ‘take home message’ et favoriser leur exploitation sur le terrain.

·         Afin de faciliter la compréhension de ce qui est demandé, le document demandé sera renommé ‘Exploitation de l’activité - Mises en application’, pour souligner qu’il s’agit bien d’expliquer comment on va concrètement utiliser ce que l’on vient d’apprendre (inutile donc de décrire ce que l’on fait déjà …).

·         Il est demandé de lister au moins trois idées que retirées de l’ensemble de l’activité et d’expliquer brièvement comment elles pourraient concrètement être utilisées avec l’équipe/les équipes entraînées. Il faut être ‘pratique’ en illustrant la manière avec laquelle chaque principe serait transféré dans sa propre pratique ! Faire l’exercice du transfert d’un contexte parfois privilégié à son propre environnement constitue vraisemblablement la partie la plus riche de ces activités de formation (si c’est certainement beaucoup plus facile, reproduire des recettes toutes faites ne permet pas de faire évoluer sa pratique).

·         L’idée est de compléter la phrase : ‘Avec mon équipe, pour appliquer le principe …, je vais … ‘ ou ‘Avec mon équipe, pour appliquer le principe …, je vais renforcer/poursuivre l’utilisation de …’ En veillant à être suffisamment concret pour que quelqu’un qui n’a pas suivi le clinic comprenne aisément ce qui sera proposé sur le terrain. Il ne s’agit évidemment pas de décrire des exercices ni une partie d’entraînement mais bien de faire comprendre comment les objectifs annoncés seront poursuivis.

·         Cela ne devrait prendre que 5 à 10 minutes !!!

·         Idéalement, cet exercice réflexif devrait être intégré dans la période prévue pour l’activité de formation.

·         Les productions des entraîneurs sont analysées et un feedback est envoyé dans les meilleurs délais. Il se veut constructif et, dans certains cas, vise simplement à aider l’entraîneur à mieux structurer ses idées, dans la perspective de faire avancer la réflexion et de partager les expériences.

Affichages : 3180